Chao l’artiste…

En cette journée de mardi ensoleillé, Théophile est au sommet du grand Pic de la Meije avec Charlie et Colin, pendant que Nino se lime les doigts sur les falaises d’Orpierre. Le Tour de l’Isère va bientôt sortir des Écrins et tout va bien. Quand le téléphone sonne, personne ne se doute qu’une mauvaise nouvelle est au bout du fil. Patrice Bret est mort. Les mots sont implacables et douloureux.

Samedi, Léa et Nino sont redescendus du Refuge du Promontoire, sous une pluie battante, après une belle Horreur du Bide (voie en ED-) à la Meije. Au même moment, notre « Pat » partait vers le Mont Chetif en reconnaissance pour une sortie familiale, pendant ses vacances. Une sortie tranquille, peut-être trop, du rocher mouillé, et voilà, la chute est fatale.

Patrice était notre professeur à l’Option Montagne du lycée Ferdinand Buisson de Voiron, durant 3 ans. En fait, le Tour de l’Isère c’est aussi en grosse partie grâce à lui. Il nous a fait découvrir tous les sports liés à la montagne : alpinisme, escalade, canoning, cascade de glace, ski de rando, raids en montagne..Comment marcher sur un glacier ? Comment faire un rappel ? Quand et comment aller en montagne ? Beaucoup de connaissances et gestes techniques que Pat nous a enseigné. Et puis il est devenu plus qu’un professeur, il est devenu un ami, à travers des moments forts passés avec lui, des bières après des courses, des baignades dans des torrents glaciaires… Pat nous a permis de goûter à la liberté d’être, d’agir, de rêver, de sécurité, tant d’évasions que nous offrent la montagne, et que nous sommes si heureux de vivre et de partager aujourd’hui. Et au-delà de son métier de guide, c’était un chouette gaillard, un joyeux luron. Nombreuses sont les qualités qu’on pourrait lui donner. Nous retiendrons un homme humble, plein d’humanité, toujours motivé, solidaire et attentionné. La tête en l’air, le regard vers les sommets, et en même temps très proche des Hommes.

Patrice nous avait rejoint sur le Tour de l’Isère fin juillet, pour une sacré journée, entre les Rouies et Pics du Vaccivier ! L’une des plus longues et intenses du Tour, il faut dire qu’il avait la Patate le Pat ! Des échanges simples, des rires, un calme à toute épreuve. Des souvenirs qui resteront à vie pour nous.

Une grosse pensée pour la famille, les proches, les amis.

Chao Patrice, et merci.

Sans titre
Avec Patrice (à gauche) au sommet des Rouies

Le site de Patrice : http://tetenlair.webnode.fr/

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s